Le Centre d'Hébergement d'Urgence

Co financement => Cohésion Sociale / Agence Régionale de Santé/ Ville d'Oloron Sainte Marie/ ALT

L'équipe du CHU d'Oloron - Jean Louis Dupriez ( responsable) , Jésus Alfos( intervenant social) , Francis Faugnon ( Gardien)
L'équipe du CHU d'Oloron - Jean Louis Dupriez ( responsable) , Jésus Alfos( intervenant social) , Francis Faugnon ( Gardien)

 

Un numéro de téléphone => 06 12 58 69 05


 

 CCHU 2012

 

La structure accueille de 9h à 12h et de 14h à 22h du lundi au vendredi.

Le samedi la structure est ouverte de 9h à 12h et de 14 à 18h45. Il n’y a pas d’hébergement le samedi. Les personnes en demande d’hébergement sont orientées sur Pau pour la durée du week-end.

Les sorties plein air dans le cadre du PRS sont organisées ce jour-là.

Trois salariés à temps-plein travaillent au niveau de l’accueil du public du lundi au samedi matin sur le secteur CCHU :

-       un responsable,

-       un éducateur,

-       un gardien

L’hébergement est en mode autonome ; il n’y a pas de gardien de 22h à 8h30 ce qui pose des problèmes de sécurité la nuit.

Il incombe au CCHU trois objectifs principaux :

-       la lutte contre les précarités,

-       la cohérence entre la gestion du secteur et les mesures qui en découlent,

-       la dynamique de réseau dans le cadre d’une action sociale globale.

 

Objectif 1 : La lutte contre les précarités :

 

1a- L’hébergement d’urgence

 

Le CCHU (Centre d’Hébergement d’Urgence) assure l’hébergement des personnes dont la durée est en fonction de la situation des personnes ou d’évènements impondérables.

L’adaptation de la durée de l’hébergement en fonction de la situation des personnes s’inscrit dans le cadre de projets de réinsertion (professionnels, attente d’un logement…), de soins médicaux ou d’une orientation vers un CHRS (Centre d’Hébergement à Réinsertion Sociale).

L’adaptation de la durée de l’hébergement en fonction d’évènements impondérables s’inscrit dans le cadre d’expulsions de logements sur la ville et les alentours, d’hébergements durant la période hivernale, de plans grand froid ou e canicule.

 

 

1b- l’accès et l’accompagnement aux soins : le PRAPS

 

Le PRAPS : Plan Régional d’Accès aux Soins pour les personnes en grande précarité.

-       Le CCHU oriente les personnes nécessitant des soins vers des structures habilitées

-       Le CCHU assure un rôle de médiation entre les personnes et les structures de soins

 

Le PRS : Plan Régional de Santé

Le CCHU organise des sorties plein-air pour provoquer une prise de conscience sur l’état physique des personnes et induire des demandes de soins.

 

 

 

1c- Le logement et l’insertion professionnelle :

 

L’orientation :

Le CCHU oriente via l’ANPE les personnes en recherche d’emploi vers les agences d’intérim.

 

Le logement : la recherche de logement et l’accompagnement des personnes dans leur logement :

Le CCHU, en accord avec les personnes suivies et certains propriétaires, accompagne dans le cadre d’une réinsertion les locataires. Trois visites hebdomadaires permettent d’évaluer le comportement et l’évolution de la personne suivie (hygiène, alimentation, aménagement du logement) ainsi que de vérifier ce qui relève de l’administratif (factures, CAF, papiers divers) et d’orienter sur l’assistante sociale référente si des retards ou des carences sont constatées.

 

 

Les appartements de stabilisation : Le CCHU est locataire de deux logements type F2 et d’un logement type F4 . Ces logements sont mis à la disposition des personnes suivies dans le cadre d’une réinsertion avec un contrat de sous location d’une durée de six mois, renouvelable le temps nécessaire à la personne de retrouver une autonomie et pouvoir prétendre une location directe avec un propriétaire.

 

 

L’insertion professionnelle :

Le CCHU oriente les personnes vers les professionnels de l’emploi et de la formation : ANPE, ASSEDIC, associations de réinsertion par le travail (association Estivade), organismes d’intérim.

Le CCHU accompagne et assure un soutien moral aux personnes dans leur recherche d’emploi et leurs démarches administratives.

 

Objectif 2 : trouver une cohérence entre la gestion du CCHU, le PRAPS, le PRS avec les partenaires.

 

 

Le PRAPS et le PRS dans le cadre du partenariat médical :

 

Le PRAPS :

Le CCHU oriente les personnes nécessitant des soins vers des médecins généralistes et vers le centre de sécurité sociale de Pau pour des bilans de santé.

Le PRS :

Le CCHU oriente les personnes nécessitant des soins particuliers, notamment en toxicologie vers la clinique Préville d’Orthez et vers les cabinets des docteurs Saint-Martin et Hadj à Oloron.

Le CCHU a également la possibilité de faire appel aux services de l’hôpital de jour d’Oloron pour une prise en charge psychologique d’urgence ainsi qu’à l’association Béarn Toxicomanie pour un accompagnement éducatif et psychologique.

 

 

Objectif 3 : inscrire la mesure PRAPS dans une dynamique de réseau dans le cadre d’une action sociale globale

 

3a- Les partenaires sociaux :

 

-       Le CCAS : Centre Communal d’Actions Sociales

-       La MSD : Maison de la Solidarité Départementale

-       La MSA : Mutuelle Sociale Agricole

Le CCHU oriente les personnes vers les instances sociales dont elles dépendent.

 

3b- les partenaires administratifs :

 

Le tribunal administratif d’Oloron et les juges des tutelles.

La mesure PRAPS peut amener le CCHU à saisir le tribunal des tutelles pour assurer une protection notamment sur le plan administratif et financier.

 

L’ADTMP : Association Départementale des Majeurs Protégés

Dans le cadre du PRAPS, le CCHU assure un rôle de médiation entre le curateur nommé par le juge des tutelles et les personnes suivies.

 

LISTE DES ACTIONS MENEES ET EN COURS

 

 

1 – Les actions concernant l’hébergement d’Urgence :

 

-          Accueil, hébergement, restauration, hygiène

-          Orientation vers la croix rouge ou le secours catholique pour des besoins vestimentaires

-          Orientation vers des CHRS ( Centre d’Hébergement à Réinsertion Sociale ) pour des personnes ne connaissant pas de problématiques lourdes sur le plan toxicologique et psychologique

-          Orientation vers le CCAS, la MSD et la MSA pour des bons alimentaires, des aides financières ou administratives (suivi social).

 

2 – Les actions concernant l’accompagnement aux soins dans le cadre du PRAPS :

 

-          Orientation et accompagnement vers les urgences d’Oloron pour des petits soins

-          Orientation et accompagnement vers des médecins généralistes pour des renouvellements d’ordonnances

-          Orientation et accompagnement vers la clinique Préville à Orthez pour une hospitalisation dans le cadre d’un sevrage.

 

3 – les actions menées dans le cadre du PRS :

 

-          Les sorties plein-air : organisation et accompagnement dans des sorties plein-air ( 17 sorties pour 2012 )

-          Trois visites hebdomadaires des personnes suivies dans leur logement

 

4 – Les actions menées dans le cadre d’une aide à la réinsertion :

 

-          Accompagnement des personnes à des rendez-vous professionnels et des entretiens d’embauche

-          Médiation entre les employeurs et les personnes suivies : le CCHU sert d’intermédiaire pour les personnes n’ayant pas de téléphone.

-          Déménagements et emménagements divers

-          Médiation entre les propriétaires et les personnes suivies

-          Recherche de logements

-          Mise en place d’appartements de stabilisation (Centre Social locataire)

 

5- Les actions menées dans le cadre de la stabilisation :

 

  • §  Trois visites par semaine dans les logements,
  • §  Contrôle de l’administratif
  • §  Vérification de l’entretien et de l’hygiène
  • §  Sorties plein-air dans le cadre du PRS (montagne, VTT, cueillette de champignons)
  • §  Accompagnement dans les achats alimentaires
  • §  Travail en partenariat avec le Dr HADJ dans le cadre des problématiques de dépendance

 

LES DONNEES CHIFFREES

 

 

INTITULE DE LA DONNEE

 

 

NOMBRE

Les salariés du secteur à temps plein

3

Jours d’ouverture de janvier à décembre 2012

366

Personnes accueillies

Janvier 2012 à décembre 2012

44

Personnes bénéficiaires des ASSEDIC

4

Personnes bénéficiaires du RSA

29

Personnes bénéficiaires PRAPS (hébergement+bilans de santé)

44

Travailleurs pauvres

3

Personnes bénéficiaires de l’AAH

8

Personnes orientées vers des médecins de ville

17

Demandes de curatelle

0

Personnes ayant bénéficié d’un sevrage alcool (clinique Préville)

2

Nombre de sorties PRS plein air montagne

17

Appartements de stabilisation (3 visites hebdomadaires)

2

Personnes relogées

7

Personnes suivies dans leur logement (vie quotidienne, santé)

15

Travail de rue en contact avec personnes en grande précarité

4

Déménagements (avec récupération de meubles pour les relogements)

20

Demandes de déménagements par des AS

5

Recherche d’appartements dans le secteur privé pour le relogement

7

Accompagnement administratif des personnes suivies dans le cadre de l’hébergement

7

 

 

Statistiques sur la durée d’hébergement

 

1233 jours pour 2012 dont :

 

3 personnes à plus de 100 jours

4 personnes entre 50 et 100 jours

5 personnes entre 30 et 50 jours

8 personnes entre 10 et 30 jours

24 personnes entre 1 et 10 jours

 

Soit une moyenne de 28 jours par personne

 

Un témoignage, pour comprendre le projet